Au commencement, la suite logique

Tu es déjà un spécialiste du confinement, longue expérience...

 

Ce qui se passe en ce moment dans le monde est très représentatif de ce qui s'est passé dans ta vie quand tu as commencé à ressentir les premiers symptômes de l'épuisement carabiné.

 

La déferlante émotionnelle qui s'ensuivit et qui continue de s'auto-alimenter du fait de ta situation de santé/vie est ce qui fait perdurer la soi-disant maladie. Ni plus, ni moins.

 


Ton cerveau est super entrainé: l'isolement, l'anxiété, le manque d'accompagnement médical, le déconditionnement physique sont parmi les stresseurs les plus importants impactant ton psychisme autant que ta physiologie.

 

Petite erratum: j'ai dit "thalamus", je voulais dire "hypothalamus" (mais ils sont voisins et copains).

 

A lire, l'onglet 'EM/SFC ?'
A voir dans ma playlist ce que te dit avec brio Pierre, Mister Vériste.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0