Croyances sur la maladie & neuroplasticité

Il n'existe rien dans ce monde qui puisse te troubler plus que tes propres pensées. Ce que tu crois vrai... Est toujours vrai... Pour toi.

 

Ainsi, comment tu envisages ta vie/santé et la notion de maladie dépend de tes croyances (tes pensées déterminées comme vérités vraies pour toi),  qui sont directement en lien avec ta neuroplasticité, la somme de tout ce que tu penses/ressens, consciemment et surtout inconsciemment.

 

Tes croyances déterminent ensuite tes comportements, comment tu vas réagir à ce qui t'arrive. Ce qui détermine ta réalité/vie actuelle. Ce qui t'arrive n'est pas si important que cela, contrairement à ce que tu as appris.

 

COMMENT tu réagis à ce qui t'arrive, là est la pierre angulaire de ton POUVOIR personnel.

 

Tu es RESPONSABLE de comment tu réagis aux évènements. Ce qui t'arrive n'est pas sous ton contrôle (ou alors tu es un magicien) mais comment tu RÉAGIS est de ta responsabilité. Parce que personne d'autre que toi n'agit à ta place ni ne pointe un revolver sur ta tempe pour te faire agir.

 

L'IMPRESSION que tu n'es pas responsable et souvent VICTIME vient du fait que tu ne reconnais pas ton autorité car tu as appris à suivre celles des autres depuis toujours. Tu méconnais aussi la neuroplasticité de ton cerveau (comment il s'allume en fonction de tes pensées/émotions) et le fonctionnement protecteur de ton inconscient (comment il te fait gagner de l'énergie et cherche à te préserver coûte que coûte). Du coup tu as plus appris à réagir (inconsciemment, selon les programmes établis dans ton cerveau et ta psyché) qu'à AGIR (consciemment, en toute connaissance de cause, avec ton LIBRE ARBITRE éclairé).

 

Et tu ne réalises pas que penser des dizaines de fois par jour à ta maladie (à ton épuisement/ tes symptômes si tu n'as pas encore reçu le tampon EM/SFC & co) est ce qui crée des AUTOROUTES neuronales d'angoisse/peur/découragement/apitoiement etc. qui seront tellement empruntées au bout de quelques semaines/mois qu'elles CONDITIONNERONT tes perceptions et donc ta RÉALITÉ sans que tu t'en rendes compte. Ce qui te fera adopter des comportements d'angoisse/peur/découragement/apitoiement etc., ce qui allumera ton cerveau, te fera développer des croyances de maladie etc. ETC. etc.

 

Tu "câbles" littéralement ton cerveau à chaque fois que tu penses à tous les mots clefs qui te viennent quand tu penses "maladie/épuisement/douleur" etc. Avec toutes les émotions associées, tu crées d'une main de maitre un câblage hyper puissant (filet de pêche de compète) qui se réactive dès que tu penses/ressens un symptôme ou de l'épuisement. Pareil dès que tu te trouves dans une situation qui te rappelle un moment où tu t'es senti mal/épuisé/en douleurs. Ton cerveau fait des connexions avec tout: lieux, personnes, situations, objets, odeurs, aliments! Tout ce qui peut te rappeler quelque chose de douloureux/épuisant réactive ton HYPERSENSIBILITÉ nerveuse et a un impact sur ta biologie/biochimie? via ton SNA (digestion, immunité, tension, humeur, neurotransmetteurs, hormones, neurohormones, muscles, articulations etc.).

 

 

Cela crée un SARCOPHAGE de hantises diverses qui invalide ton corps plus sûrement que la maladie elle-même...

 

C'est ce qui maintient des personnes dans un état d'exténuation tellement sévère qu'elles ne peuvent même plus sortir de leurs lits pendant des années, sans parler/ouvrir les yeux. Comme il n'y a aucune information positive/qui donnerait de l'espoir auprès des médecins/sur les forums, c'est difficile de renverser la vapeur... Pas impossible, il suffit simplement de comprendre quelques notions que je te rabâche de différentes manières afin que ça imprègne ton cerveau et crée de nouvelles connexions, ce qui détend ton inconscient et ton SNA... :) Tout est relié - au cas où je ne l'aurais pas déjà dit! Je le répèterai encore.

 

Neuroplastiquement, ton cerveau est un grand CRÉATEUR. Une pâte à modeler infinie, une guirlande en filet faite de multiples loupiottes sans fin. Le fait de l'ignorer est ce qui te maintient dans... L'ignorance de ses capacités et de ce que tu peux faire pour les utiliser à TON AVANTAGE (retrouver de l'énergie, ta santé, ce que tu veux en définitive). Sachant qu'il est très malléable, en quelques semaines de nouveaux chemins neuronaux peuvent de se créer à l'aide de visualisations, d'hypnose, de méditations/relaxations/respirations, de PNL ou autres techniques des sciences cognitives qui agissent sur le fonctionnement cognitif/sensoriel/cérébral/émotionnel/inconscient pour modifier tes croyances et perceptions.

 

Pas besoin nécessairement de faire toutes ces techniques ni de voir 10 thérapeutes, la simple COMPRÉHENSION des notions de neuroplasticité, du SNA, des stresssss et de l'inconscient peuvent suffire dans un premier temps à renverser la vapeur. Au moins pour CALMER la peur abyssale qui t'habite et conditionne ton état du fait de ne pas comprendre ce qui s'actionne dans ton corps, cet enchainement SYSTÉMIQUE qui se produit sur tous les niveaux (de l'organe à la cellule, tout élément est touché et a une conséquence sur l'ensemble).

 

 

Être conscient de tes pensées et les challenger en travaillant avec assiduité à t'imprégner d'informations motivantes/nourrissantes/stimulantes sur la santé holistique afin de créer/renforcer la CROYANCE qu'il est POSSIBLE de GUÉRIR.

 

Les seuls ennemis sont la méconnaissance et la contagion cognitive/émotionnelle qui viennent tels des fantômes hanter ton cerveau/ton inconscient jusque dans tes rêves (plutôt cauchemars)! Tu donnes littéralement de l'énergie à CE SUR QUOI tu portes ton ATTENTION: si tu te concentres sur la peur, l'anxiété, les symptômes, les autres malades, les forums de maladie etc., tu les rends réels dans ta vie car à chaque pensée tu renforces les chemins neuronaux qui leur sont associés. C'est très simple et très PUISSANT, surtout.

 

C'est possible de faire autrement en acquérant des CONNAISSANCES qui te serviront de guide aux actions que tu mettras en place. Tu découvriras ton pouvoir d'utiliser ton cerveau et plus globalement d'améliorer ta vie/santé en te faisant confiance, en acquérant les compréhensions nécessaires (hygiène de vie, physiologie, fonctionnement du SNA, neuroplasticité, rôles de l'émotionnel et du mental), en mettant en pratique par toi-même car seule ton EXPÉRIENCE compte/valide ce que tu penses/ressens ou non. Tu te rendras compte qu'il est possible d'aller mieux, de retrouver plein d'ÉNERGIE, sans aller voir les médecins, en toute autonomie. Même si ça prend du temps. Tu peux bien sûr te faire aider par la médecine chimique/naturelle pour soulager ton corps-esprit, sans attendre que cela te guérisse.

 

Ça, je parie qu'on ne te l'avait jamais dit/appris, ni à l'école ni dans un cabinet médical! Pas grave, à tout âge il est merveilleux de découvrir de nouvelles choses, c'est ce qui donne du sel à la vie et montre que TOUT EST POSSIBLE.

 

Les LIMITES sont celles que l'on a mentalement/conceptuellement, elles existent simplement pour être dépassées. C'est excitant!

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0