EM/SFC... C'est quoi cette maladie inconnue / invisible?

C'est à n'y rien comprendre, au début. Et même après, pendant... Le temps que tu percutes, quelques années plus tard: ton système nerveux est épuisé, massivement/drastiquement/big time.

 

L'errance médicale serait tragi-comique si ce n'était pas aussi flippant, quand tu commences au début à te renseigner sur internet pour comprendre pourquoi les médecins ne comprennent rien à ton état de santé et se refilent ton dossier. De doc en doc, tu es paumé, autant qu'eux mais en pire: c'est ta vie/ta santé qui coulent...

 

Pas de logique à tous ces symptômes et à cette exténuation hors-normes. Pas d'explications médicales claires/utiles (à mon époque, tout du moins, en 2014/2015); pas de solutions concrètes non plus (idem, ils ne connaissaient pas le PACING, je l'ai importé d'Australie en 2017, avec le FRACTIONNEMENT des activités/repos etc quand j'ai fait le programme CFS Health, cf mon article à son sujet et l'onglet 'ressources').

 

Juste un coup de tampon officiel, à un moment donné (octobre 2015, pour ma pomme). Pour les "chanceux"... Qui continuent d'errer mais pas seuls, avec le sceau de la maladie invisible reconnue! Bon  courage, et "rendez-vous dans un an" (c'est du vécu, promis juré).

 

Pas d'espoir de GUÉRIR, mot jamais entendu chez les médecins SPÉCIALISTES de la maladie, mot jamais vu en français dans mes recherches, quand j'étais au plus mal et que je cherchais encore des réponses/solutions chez les médecins puis sur internet, ayant fini par déserter les cabinets médicaux à force de me crasher à chaque sortie, une prescription d'anti-dépresseurs et invitation à aller faire d'autres examens dans les mains.

 

J'avais le sentiment de vivre dans un cauchemar de plus en plus réel au fil des mois/années. Plus je faisais de démarches pour comprendre, chercher comment me soigner, plus je m'agitais dans les sables mouvants de la médecine allo?!?-pathique et même naturelle. Et plus je m'enfonçais Bloup, bloup. BLOUP.

 

 

Tu sais, toi, comment ça fonctionne, un corps?

 

Franchement, tu ne sais pas trop, tu ne t'es jamais posé la question, cela n'avait pas lieu d'être dans ta réalité hyperactive remplie de responsabilités et d'exigences. Tes parents t'ont éduqué à manger équilibré, à ne pas faire la fête trop tard pour bien dormir, à faire de l'activité physique éventuellement.

 

La base. Qui ne suffit pas vu ton état, et tu te sens perdu tout seul parmi une nébuleuse d'analyses médicales qui ne détectent "rien de significatif" au pourquoi du comment tu te sens vidé/courbaturé en permanence, avec des pics d'activités suivis de gouffres de repos "non-récupérateurs". Tu fais connaissance avec le fameux duo CRASH & MPE, (malaise post-effort), qui ne te lâchent pas d'une semelle dans tes activités quotidiennes.

 

Tu prends des drogues médicales (autorisées par les autorités spécialistes des maladies) et auto-prescrites (excitants divers: café, sucres, plantes) pour te booster/continuer à fonctionner comme tu peux au boulot/en société. Ça aggrave ton état de santé, ton système nerveux est sans cesse stressé et ne redescend jamais, ta digestion peine de tant de substances non physiologiques que ton corps doit détoxifier, ton sommeil s'en ressent, ton moral fait des yoyos pas joyeux... Tu penses à prendre des anti-tout: anti-douleurs/-dépresseurs/-inflammatoires/-biotiques/-spasmodiques parce que tu as toujours cru que le dieu de la médecine occidentale avait tout dans son infirmerie pour te remettre sur pieds comme par magie avec des molécules de synthèse. Sauf que ça marche pas. Pour retrouver de l'énergie, y'a pas de gélule anti-fatigue, basta.

 

Alors tu tentes tous les trucs non-allopathiques, les médecins dits alternatifs, non conventionnels: les naturopathe/ostéopathe/acupuncteur/hypnothérapeute/énergéticien/guérisseur/magnétiseur/phytothérapeute... ETC. Ils y a des dizaines de thérapeutes, thérapies et titres de tous acabits.

 

Certaines techniques t'épuisent encore plus, des CRASHS monumentaux. D'autres peuvent t'amener du confort, un peu d'énergie mais ça ne tient pas dans la durée. C'est dingue ça, avec tout ce que tu fais, tu as tenté et dépensé des pépettes en pagaille avec des résultats approximatifs qui ne tiennent pas sur le long terme, il reste quoi alors? Un miracle, mettre des pierres sur tes chakras, aller voir un chamane en Amérique Latine? Rentrer en transe cognitive en fumant de l'herbe (moins cher qu'un billet d'avion)? Contacter un médium pour parler à tes guides spirituels, aller voir dans ton karma, remonter à ton ancêtre guillotiné?

 

On est tenté de faire plein de choses, d'aller frapper à tellement de portes non-conventionnelles, encore chercher une technique/approche, toujours chercher à l'EXTÉRIEUR.

 

 

Un corps épuisé est un corps NERVEUSEMENT épuisé, cela signale aussi un esprit épuisé, mentalement, émotionnellement.

 

Tu n'es pas juste un corps, tu es un ÊTRE SENSIBLE, voire très sensible, hypersensible: tu es doté d'un esprit, d'une psyché. Comme ton moral bat des deux ailes en chute libre, tu vas voir un psy ou un peute (théra-).

 

Il y en a de toutes sortes, choisis ton camp camarade, t'en as pour des mois et encore des gros sous à sortir (leur taux horaire est hallucinant, si j'avais su j'aurais fait ça direct comme formation pro, à 18 ans: écouter avec un air concerné sans trop parler ni se fatiguer, ça paye vraiment bien; surtout dans les cliniques psy, la consultation dure 15mn tous les jours, ils sont refaits). Au moins tu as quelqu'un à qui parler, vus la compréhension et le soutien des médecins et de ton entourage, ce n'est pas du luxe.

 

 

Ça soulage ton esprit mais ça reste limité, les psys/thérapeutes sont des être humains comme toi et moi, ils ont leurs soucis/faiblesses et pas tous sont résolus.

 

Papoter de tes problèmes, c'est pas ça qui te ramène de la vitalité. Bref, au fil des années tu écumes une RIBAMBELLE de thérapies aussi inutiles que coûteuses mais pas une pour t'expliquer COMMENT fonctionne ton corps, la PLASTIQUE de ton cerveau, les RÔLES indissociables de ton MENTAL et de tes ÉMOTIONS, ni comment être AUTONOME, avec ZÉRO dépendances, et découvrir ta PUISSANCE PERSONNELLE. Les psys/peutes ont bien des choses à apprendre sur le lien corps-esprit en relation avec le système nerveux, la neuroplasticité, la physiologie... Bref, l'être humain dans sa merveilleuse globalité.

 

Certains ne parlent pas du tout, à la mode d'antan (la grande esbroufe interplanétaire, ils empochent tes billets l'air très concerné, ils sont gentils mais une plante verte aussi c'est gentil), d'autres se sentent investis d'une mission de sauveur (ça tombe bien, tu te sens victime de tout et surtout de ton corps, tu rêves que quelqu'un te guérisse, genre super-héro, ils aiment que tu t'auto-apitoies), d'autres ont soif de pouvoir (ils adorent les brebis égarées vulnérables, ça les fait se sentir importants, un peu comme les politiciens), d'autres encore sont ultra-avancés-spirituellement et ont tout compris à l'au-delà (sauf qu'ils ont l'air pincé et se sont perchés pour supporter leur vie ennuyeuse sur terre), d'autres ont plein d'outils émo-corpo-psycho-kinésio-machins (très scolaires, ils veulent utiliser tout ce qu'ils ont appris en formation et gare si tu ne fais pas comme ils disent). Ex cetera et tutti quanti. Un sacré boxon pour choisir quelqu'un de fiable.

 

J'ai jamais réussi, personnellement, à trouver un psy/thérapeute qui m'aide en quoi que ce soit. En 15 ans de pseudo-(psycho)thérapies, j'ai dépensé au moins 20 000€, chaque € parti en fumée toxique hautement stressante pour mon système nerveux... C'est pourquoi, quand je suis devenue sur-épuisée, une fois le tatouage 'EM/SFC' posé, après quelques tentatives (environ 5) pour trouver un accompagnement psy, j'ai laissé tomber, troisième doigt en écharpe. J'en avais assez soupé pendant 15 ans, avec un résultat cauchemardesque concernant ma vie/mon bien-être, je n'allais pas recommencer. J'ai compris que j'allais devoir me débrouiller seule.

 

La médecine ALTERNATIVE, comme la médecine occidentale/conventionnelle, peut te soulager/aider ton corps, mais elle ne peut pas te guérir. De toute façon, à ce niveau-là d'exténuation et de douleurs, les plan-plantes, les compléments alimentaires et les techniques psycho-corporelles, c'est bien sympa CAR ça aide et c'est déjà beaucoup, mais c'est loin d'être suffisant. On peut avoir la même approche avec la médecine naturelle qu'avec la médecine chimique, c'est-à-dire chercher à ÉRADIQUER les symptômes/conséquences, sans s'occuper des CAUSES.

 

Or, l'étape à franchir pour guérir est de découvrir que cette recherche extérieure est là encore un signe de non-compréhension de ce qui anime/se trame dans le corps-esprit physiologiquement et sur tous les plans. C'est louper le coche de la capacité du corps à se régénérer (homéostasie) et à se renforcer (hormèse), pour rééquilibre le SNA.

 

Parce que la guérison tant attendue, c'est en définitive de l'AUTO-guérison, par le corps lui-même, et par ta volonté qui met en action le processus en lui donnant les CONDITIONS nécessaires.

 

 

 

 

 

 

 

 A lire dans le blog selon ton appétit/énergie du moment :

 

 

Quand la vie devient un film d'horreur... De toute beauté!

 

EM/SFC ? Relax, my dear: tu peux (auto-)guérir

 

EM/SFC & co, les croyances sur la maladie chronique

 

EM/SFC; un peu de tout 4

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0