Quand la vie devient un film d'horreur... De toute beauté!

L'épuisement carabiné du système nerveux/endocrinien a entrainé un DYSFONCTIONNEMENT systémique dans ton corps.

 

C'est très concret physiquement parlant, nul doute. Comme il faut bien mettre une étiquette quelque part, une fois le TAMPON médical apposé, la maladie finit par exister. Puisqu'on y croit-puisqu'on nous l'a dit, c'est-à-dire les zautorités allopathiques incapables de guérir les maladies chroniques - même celles très connues, les VIP comme le cancer, la sclérose en plaques, le sida.

 

On n'a même pas besoin de se rallier à la parole médicale divine, on est baigné dedans depuis toujours, aucune remise en question... Question de culture et de niveau de conscience: effacer les symptômes à l'aide de la chimie/pansements sur jambes de bois, surtout ne pas se poser de questions sur les causes.

 

 

L'EM/SFC ressemble étrangement à la FIBROMYALGIE, celle-ci étant plus versée dans les douleurs musculo-articulaires que dans l'exténuation extrême, chacune empruntant à l'autre des symptômes.

 

Question d'intensités, en réalité, elles sont la même EXPRESSION SYMPTOMATIQUE de l'épuisement du SNA (cf onglet 'stresssss'), d'une retenue émotionnelle de haute voltige (tu es un vrai pro, cf onglet 'hypersensibilité'), doublée d'une hygiène de vie inadéquate, d'une ignorance du fonctionnement de la psyché (cf onglet 'l'inconscient') et du lien corps-esprit dans sa merveilleuse globalité (cf onglet 'holistique').

 

LYME présente elle aussi les même caractéristiques que ses deux consœurs, le système immunitaire prévalant dans son fonctionnement très affaibli - relié au NV, encore. De MULTIPLES formes, les MÈMES causes. Plein d'étiquettes bien TAMPONNÉES sur ton corps tout épuisé/tout douloureux, dans ton ESPRIT tout perdu/tout déprimé. Tu te sens comme une brave bête qui finira à l'abattoir, vu le peu d'espoir et de guérison affichés. Va falloir que tu acceptes de "vivre" COMME CA...

 

 

C'est la loterie qui t'a fait avoir le tampon 'EM/SFC', tu aurais presque pu avoir celui de 'fibro' ou 'lyme'.

 

Personnellement, j'avais aussi une fibro incomplète, le SSI (syndrome de l'intestin irritable), plus tard je me suis auto-tamponnée avec le STOP (syndrome de tachycardie orthostatique posturale), le SPM (syndrome pré-menstruel).

 

Dans les forums, nombreux sont ceux qui ont l'une ou/et l'autre. Kif-kif bourriquette, les différents camps galèrent allègrement à trouver des solutions médicales et végètent dans cette vie de souffrances à cause de l'effet nocebo du schmilblick. Certains écument pendant des années les forums de maladies (record d'une anglo-saxone: 24) comme ils pourraient écumer les bars pour noyer leurs peines s'ils le pouvaient - mais ils sont trop épuisés pour s'y rendre, dommage. L'engrenage de la GRANDE TERREUR est bien mis en place, pas de doute, avec effets physiques/psychiques immédiats. Allonz'y gaiement, on ne fait pas dans la demi-mesure, l'obscurité peut s'étendre tranquillou. D'autres écument les cabinets médicaux (40 docs en plus d'une décennie, si si, c'est du vécu aussi). Le TROU NOIR s'agrandit. A la tienne Étienne.

 

 

L'effet NOCEBO est comme l'effet placebo mais à l'envers, une sorte d'AUTO-RÉALISATION/suggestion cognitive (relatif aux sciences cognitives, qui englobent les neurosciences) en fonction de ce que tu crois dur comme croix de bois, croix de fer.

 

Si tu crois qu'un médicament va te faire du bien, il y aura de grandes chances pour que ça soit le cas et que ça te soigne (placebo), même si tu as pris du sucre en gélule - et si tu as des effets secondaires, ils seront moindres; si tu as peur d'un médicament et ne veux pas le prendre, il y aura de grandes chances pour que tu le supportes mal (nocebo) et que les effets secondaires soient décuplés. L'effet placebo marche aussi quand on avertit le patient qu'il va prendre un placebo en su-sucre (exit la crédulité présumée) et aussi quand un médecin très sérieux et très sûr de lui avec son diplôme accroché au-dessus de son bureau t'assure que le médoc qu'il te prescrit va te soigner ('syndrome de la blouse blanche', effet rassurant de l'autorité paternelle-paternaliste). En gros, L'effet placebo/nocebo, c'est la LOI de l'ATTRACTION en fonction de tes CROYANCES médicales et de ta SUGGESTIBILITÉ (cf onglet 'neuroplasticité').

 

Pas d'effet placebo une fois le diagnostic 'EM/SFC' posé - même sans diagnostic, surtout si tu as passé des années sur les forums/réseaux-sociaux à lire tout et son contraire sur tous les symptômes/toutes les maladies possibles/imaginables. L'effet nocebo est quant à lui on ne peut plus réel (à lire "Le placebo, c'est vous" de Joe Dispenza ou "La biologie des croyances" de Bruce Lipton, cf onglet 'livres'): tu es tellement paniqué XXXXXXL que cette auto-prophétie (effet PYGMALION inversé, pas d'bol mais autant d'efficacité, un effet papillonné de CHAOS intérieur extrême) engendre avec beaucoup d'amplitude cette suggestibilité exceptionnelle due à tes découvertes sur internet quand tu lis tout un tas de témoignages d'invalidité, de chronicité et d'incurabilité, de malades végétant alités/sans bouger/sans sortir pendant des années, un bandeau sur les yeux, dans l'obscurité, coupés du monde... Que tu finis par imiter avec plus ou moins de similarité selon ta perméabilité aux films d'horreur (MÉMÉTIQUE sociale), ton cauchemar se réalisant pleinement/durablement (on fait les choses bien, toujours dans la continuité), avec le concours de ton ingénieuse neuroplasticité très-très sensible à ce que tu penses/ressens. Inconsciemment, of course, on ne nous a jamais appris à être présent dans notre corps, dans cette vie.

 

Le lien corps-esprit dans toute sa BEAUTÉ!

 

 

 

 

 

 A lire dans le blog, en fractionnant! :

 

 

EM/SFC... C'est quoi cette maladie inconnue / invisible?

 

EM/SFC ? Relax, my dear, tu peux (auto-)guérir

 

EM/SFC & co, les croyances sur la maladie chronique

 

Bouge ton corps 2/2: web énergétique neuro-psycho-vibratoire

 

EM/SFC: un peu de tout 3

 

EM/SFC: un peu de tout 5

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0