Le SNA 1/3 : le gestionnaire des stresssss

Le SNA est le système nerveux dit "autonome" car fonctionnant tout seul comme un grand, sans le besoin de ta conscience: les processus vitaux que le SNA effectue se font sans que tu penses à respirer/digérer/transpirer/déclencher la production de bile ou d'insuline/faire battre ton cœur etc.

 

Autonome et adaptatif, il s'occupe de tout sans que tu aies à t'en occuper. Trop fort, le corps!

 

Le SNC (système nerveux central) gère le SNA et aussi le SNV (système nerveux volontaire): quand tu veux lever le bras pour attraper un cookie sans gluten-sans huile de palme-sans sucres ajoutés, tourner la tête pour mater le bel homme qui vient de passer ou te gratter l'oreille avec ton pied gauche, c'est avec tes muscles et ta volontaire volonté de le faire que tu le fais.

Ici celui qui nous intéresse concernant les stresseurs, c'est le SNA. Il se divise en deux systèmes nerveux (SN) autonomes: le sympathique et le parasympathique.

  • Le SNsympa réagit aux stresssss et met en place une cascade de réactions physiologiques (réponses aux stress) pour assurer ta survie (production d'hormones: adrénaline/noradrénaline puis cortisol, cœur qui bat, muscles prêts à l'action, digestion et shooter les vidrus en stand-by pour lui permettre de se concentrer sur l'essentiel, te protéger) d'un processus appelé "fuir - lutter - s'immobiliser".
  • Le SNparasympa (s'actionnant via le NERF VAGUE) est là pour te faire retrouver le calme après que chaque stress physio ait été surmonté, il assure les fonctions de repos, régénération, nettoyage de l'organisme (produire des enzymes, digérer, réguler les hormones, rafraichir les neurones, réparer, remplacer et évacuer les cellules mortes, évacuer les toxines...) d'un processus appelé "repos - récupération".

Les deux SN sont sympas parce qu'ils font tout en leur pouvoir pour assurer l'INTÉGRITÉ de ton organisme, la SURVIE de ton corps.

 

Pour faire simple, les pensées/émotions de ta PSYCHÉ (conscient et inconscient) sont le langage de ton esprit, les ressentis/sensations de ton corps sont le langage de ta physiologie en réponse à ta psyché ou à un évènement physique, chaque langage s'influençant et réagissant à l'autre, en boucle rétroactive permanente. C'est le lien corps-esprit, ou esprit-corps.

 

Si ta vie est stressante et que tu n'écoutes/ne ressens pas la teneur de ta psyché ou de ta physiologie, ton esprit et ton corps se mettent à t'envoyer des signaux de détresse qui s'expriment par le biais de pensées sombres, d'émotions douloureuses, d'inconforts physiques enquiquinants, de tensions physiques/émotionnelles/mentales diverses et variées.

 

Les stresseurs de ton corps-esprit déclenchent une avalanche de réactions physique (physiologique/biochimique/métabolique/mécanique), mentale, psycho-émotionnelle.

 

Si l'état d'alerte est ponctuel, ton SNA passe à l'orange de temps en temps. A ce stade-là, ta santé va encore car ça ne dure pas: ton SNsympa s'adapte au mieux en te shootant d'adrénaline/cortisol, et ton SNparasympa fait le job pour te calmer un peu entre les stresssss. Tu as de la vitalité, c'est-à-dire de l'énergie nerveuse, tu récupères plutôt bien. Ça va car c'est PONCTUEL.

 

Quand ton SNA passe à l'orange de plus en plus souvent, le ponctuel/occasionnel devient RÉCURENT.

 

Ça se traduit par un boxon symptomatique très créatif car unique à chacun: il se met en place bien au chaud à l'abri de ta conscience des maux variés sur les plans physiques/psycho-émotionnels. Petits au début, puis à gogo au fil du temps pour que tu captes que quelque chose se trame. L'orange devient orange foncé, une demi-seconde avant le rouge. C'est encore ok pour ton organisme, ta vitalité est toujours là sauf de temps à autre en période très chargée, tu as des coups de mou, mais elle revient toujours. Tu es fort, volontaire, travailleur, tu as l'habitude de ne pas t'écouter. Non, c'est pour les fainéants, faut que t'ailles bosser. Tu as des responsabilités, bon sang. Ta maison de 150m2 ne va pas se rembourser toute seule. Et tu veux gâter tes enfants pour leur dire que tu les aimes en leur achetant de la technologie aux bouts des doigts. Ils ont aussi envie d'une piscine à débordement pour l'été prochain.

 

Si tes stresseurs augmentent encore, ton esprit et ton corps remuent plus fort dans les écuries pour que tu comprennes que ce serait judicieux de faire quèqu'chôse... (Te reposer un peu par exemple.) La tension monte, ton organisme tout entier prend un mégaphone (symptômes amplifiés, douleurs diverses et variées) pour que tu écoutes ton corps-esprit qui se demande si tu n'es pas un peu dur de la feuille.

 

Le récurrent devient NORMAL. Ton SNA passe au rouge.

 

Tu es malade de quelque chose mais c'est encore du domaine du connu. Un truc qui s'installe, un mal-être, une douleur, une fatigue chronique, mais rien d’handicapant pour ta vie trépidante d'adulte super-sérieux qui assume ses responsabilités. Tu arrives encore à mener une vie normale. Tu dors moins bien, ton moral varie, tu fatigues vite, tu es moins patient et enjoué, mais c'est normal, tu penses que tu vieillis, tout le monde a ses petits bobos, c'est la vie, tout n'est pas toujours rose. Tu fais fumer la carte vitale, c'est la valse des médecin/chirurgien/psy/thérapeute/osthéo... Et tutti quanti, pour faire vivre l'assurance-maladie - que serait-elle sans les maladies?!?

 

On pourra pas dire qu'il ne t'aura pas prévenu, ton SNA. Ton SNsympa a tout fait pour te permettre de faire face aux stresseurs multiples, ton SNparasympa a tout fait pour te remettre de tous ces réponses aux stress. Tes symptômes sont nés des années avant, ils ont fait leur lit de façon discrète avant que badaboum, tu n'écoutes pas ton corps et ne vois pas ton SNA passer au rouge, et une maladie physique/psychique connue finisse par se déclarer concrètement.

 

On ne peut écouter que lorsqu'on est PRÉSENT. C'est ça pour moi l'aspect SPIRITUEL au sens large: se relier à soi, être présent ICI et MAINTENANT, à l'écoute de son intérieur, du corps-esprit. Encore faut-il qu'on nous l'ait appris dans notre enfance, au lieu de nous dire de bien travailler à l'école pour ramener des bonnes notes et assurer notre avenir...

 

 

Je répète l'addition existentielle/physiologique:

 

> des stresssss MULTIPLES + présence pas assez grande pour écouter ton esprit-corps

= des symptômes sur tous les plans (orange: ça commence à crier 'attention!')

> maladie psychique/physique connue au bout de quelques années (rouge: ça gueule fort).

 

 

Si tu n'arrives toujours pas à venir à bout de tes maladies malgré les traitements médicaux/paramédicaux/psycholo etc., la jauge des stresseurs multiples continue de se remplir pendant encore quelques années supplémentaires: ton corps est incroyablement tolérant à la douleur, au mal-être et à ta résistance à écouter ton corps-esprit.

 

Du grand art. Ton SNA a grillé le rouge mais un radar (la maladie) l'a chopé. Ton corps a vraiment dépassé les bornes/limites de sa CAPACITÉ ADAPTATIVE... Il a fait tout ce qu'il a pu, pourtant. Pour s'adapter et assurer ton intégrité physiologique/vitale.

 

Le cercle vicieux commence, la boucle corps-esprit qui tourne pas bien rond. Ton SNA qui agit de façon incontrôlée, comme s'il était bourré en permanence. Il déraille, en apparence.

 

Tout ça est très logique, dans le fond: ton SNA est loin d'être couillon!

 

 

 

 

 

 

La suite de cet article: le SNA 2/3 : sortir de la peur pour guérir

 

Pour plus d'infos sur le SNA, voir cet autre article: 'comment fonctionne ton SNA?'

 

 

Alimentation 1/2: des épinards dans ton fer

 

Alimentation 2/2: ben alors, qu'est-ce qu'on mange?

 

Carences nutritionnelles, inflammation & épuisement du SNA

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0