Le SNA 3/3 : le système nerveux peut guérir

Le parcours du combattant solitaire pour se faire soigner alors que rien n'existe médicalement rajoute une couche colossale de stresseurs à ton SNA qui ne contrôle plus rien (SNsympa et SNparasympa  partis en live).

 

Ton état de santé s'aggrave nettement. Mais ce n'est pas la maladie qui fait ça, ce sont les stresssss incommensurables qui créent un sarcophage de peurs/terreurs/impuissance/colère dans ton organisme. Un super cocktail.

 

Alors que c'est juste la conséquence d'une surchauffe XXXXXXXXL de ton SNA, que personne ne peut imaginer: des stresseurs à ce niveau olympique, on n'a jamais vu ça. Non m'sieur'dame. Du grand, très grand art.

 

A lire avant si tu veux:  Le SNA 2/3: sortir de la peur pour guérir

 

 

Stress ou stresseur? A ce point-là, faudrait inventer un nouveau mot. Même "épuisement", c'est peu adapté. C'est au-delà. Inimaginable à  ceux qui ne l'ont jamais vécu.

 

EXPÉRIENCE à TENTER pour les plus téméraires/fous: faudrait leur faire porter une couverture de plomb de 30kg pendant une semaine sur tout le corps, tête comprise, après les avoir privé de sommeil pendant 3 jours, leur inoculant une gastro + une gueule de bois + une grippe carabinées en même temps, diffusant un bruit aigu en continu, avec une lumière forte permanente qui, même avec des lunettes de soleil, les éblouirait, les envoyant un courant électrique dans tout le corps.

 

VOILA.

 

Qu'ils ressentent l'impression que la pesanteur de la planète Terre s'est multipliée par 100, et que quelqu'un les maraboute sur chacun de leurs membres, cellules et organes. Si je croyais en Lucifer, je dirais qu'il me fait subir une punition de mon vivant, sans attendre que j'ai franchi les portes de l'enfer.

 

Voilà à peu près à quoi ça ressemble d'avoir l'EM/SFC. Le sentiment de vivre dans une autre dimension où le REPOS tel qu'on l'entend NE REPOSE PAS, où l'épuisement tel qu'on le conçoit serait une fontaine de jouvence à comparé. Sauf que ça dure pas 7 jours, ça dure des putain d'années, à te rendre FOU. Tout ça à cause de la PEUR, de tout ce que tu as lu sur le net, de l'incapacité des médecins à t'entendre ou à t'aider, du tampon 'EM/SFC' qui te précipite dans des abîmes d'angoisses et ne sert à rien concrètement (si, pour les dossiers administratifs, si tu as "la chance" d'être reconnu handicapé et de toucher l'AAH ou une pension d'invalidité). De ta vie qui se délite, de l'enfermement dans une pièce sans voir quasi-personne plus de quelques minutes d'affilée pendant des mois/des années, de la promiscuité avec tes proches que tu en viens à détester alors qu'ils font tout pour t'aider au mieux de leur capacités.

 

A te rendre FOU... De douleurs, de stressssss, de peurs, de rage, de détresses. Le tout, inconsciemment, c'est tellement intense que tu ne peux mesurer l'IMPACT RÉEL quand tu le vis. Le cycle infernal peut continuer, et continuer, ton SNA n'arrive pas à émerger de tant de terreurs/douleurs accumulées. TRAUMATISME de vie.

 

 

Tu flippes, mais c'est juste du flipper.

 

Je me répète, encore: c'est la maladie des gigas stresssss, une "maladie" NERVEUSE pour faire court - du SNA hyperSENSIBILSÉ. Pas une maladie dans la tête, ne confonds pas tout! Ton CORPS et ton ESPRIT sont nerveusement épuisés, c'est tout. Et c'est très simple à comprendre, en définitive.

 

Les symptômes ne sont que des petits enfants turbulents d'un SNA qui est déséquilibré du fait de trop de stresseurs multiples reçus avant ET surtout PENDANT la maladie, ce qui allume un peu tous les systèmes de ton corps de façon aléatoire et très créative chez chaque personne (au choix: système immunitaire, digestif, endocrinien, musculo-squelettique, neurologique, cardiaque...).

 

Un peu comme un flipper quand tu lances la boule, tu ne sais pas là où elle va rebondir mais au final ça s'allume de partout. L'éclate.

 

La bonne nouvelle c'est que le SNA peut se rééquilibrer, c'est RÉVERSIBLE! Ton FUTUR n'a pas à ressembler à ton présent. La boucle est toujours là tant qu'il y a de la vie! Suffit juste de la faire tourner à nouveau dans le bon sens: celui de l'harmonie et de l'équilibre de la vie qui nous habite tous, qui étaient là avant les symptômes et la SOI-DISANT maladie incurable.

 

Il s'agit de RECRÉER les conditions propices au cercle vertueux de la santé nerveuse/endocrine/neurologique de ton corps-esprit.

 

 

Bis repetita, faut que ça rentre pour que tu ne doutes plus de pouvoir guérir: ton SNA est parti en freestyle du fait d'une hyper-stimulation chronique.

 

Le pauvre chou, il a fait de son mieux pour compenser et s'équilibrer pendant des années. A un moment donné, si tu ne l'écoutes pas, ton corps-esprit a ses limites. A moins que tu sois superwoman ou wonderman (ce qu'on essaye tous d'être dans cette vie, surtout les plus perfectionnistes et exigeants de caractère, suis mon regard).

 

Les stresseurs chroniques sont la cause des maladies chroniques, autant de l'EM/SFC que de la fibromyalgie, que de tous leurs copains-copines pathologies/syndromes chroniques inconnus auX bataillonS de médecine.

 

Ces maladies expriment le DÉSÉQUILIBRE du système nerveux/endocrinien qui n'en peut plus. Il est la pierre angulaire de ton cerveau profond qui gère ton corps, le chef d'orchestre de la régulation de toutes les fonctions vitales/métaboliques qui s'opèrent à l'insu de ton plein gré - de façon automatique, sans le concours de ta volonté. Il a tout donné pour s'adapter pendant des lustres sans que tu t'en rendes compte, maintenant il est rincé et t'envoie tous plein de signaux/symptômes pour que tu captes.

 

Le RELAXER est la première des choses à faire. Te calmer, te rassurer: tu es "juste" malade des réponses extrêmes aux stress vécus et ressentis, au sens où tu as subi des stresseurs de ouf qui ont hypersensibilisé ton SNA qui n'en peut plus à un moment donné. Des doses de stresssss et de peurs gigantesques qui terrasseraient un mammouth si on lui administrait ce cumul de cortisol/adrénaline d'un coup.

 

Vivre pendant des années en ayant la croyance que cette maladie est SOI-DISANT incurable est l'élément clef à reconsidérer afin d'entrevoir la santé autrement et prendre la responsabilité de ta guérison. Pour comprendre que cette maladie est l'expression par ton corps d'une RÉPONSE ADAPTATIVE très bien fichue: des processus nerveux/physiologiques de ton corps, et des processus émotionnels/mentaux de ta psyché. Qui fonctionne très bien au fond elle aussi, elle est juste épuisée, au bout de la roulette, comme ton corps, ce qui crée des symptômes psy.

 

 

Il y a AUTO-GUÉRISON quand on comprend ça et qu'on fait tout pour rééquilibre le système nerveux car cela vient de l'intérieur.

 

Ton SNA va se rééquilibrer tout doucement car tu vas apprendre à faire redescendre la tension de ton corps autant que celle de ton cerveau (surtout limbique, mais tout le reste aussi, ça concerne ta neuroplasticité cérébrale, tes pensées, en lien avec tes émotions, tout est relié aussi dans le cerveau comme dans le corps, toutes les zones); ton hygiène de vie va s'améliorer car tu vas apprendre à mieux manger, à bouger ce qu'il faut (hormèse liée au pacing), à te relaxer vraiment, à favoriser un bon sommeil, à sourire, à te concentrer sur les besoins de ton corps et de ton esprit en nourrissant ton cœur et ton âme.

 

C'est POSSIBLE de retrouver de l'ÉNERGIE et de sortir de cet enfer de vie.

 

C'est la deuxième bonne nouvelle.

 

 

 

 

 

 

A lire dans le blog, pour t'inspirer et t'informer:

 

Lien corps-esprit, mind-body medecine

 

EM/SFC un peu de tout 4

 

Alimentation 1/2: des épinards dans ton fer

 

Alimentation 2/2: ben alors, qu'est-ce qu'on mange?

 

Carences nutritionnelles, inflammation & épuisement du SNA

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0