Ton cerveau est plastique, c'est fantastique

Partie de pêche cérébrale

La neuroplasticité, c'est lorsque tes neurones se connectent entre eux pour créer des réseaux quand tu penses à des choses. Plus tu penses souvent et avec intensité (émotions) à ces choses, plus le réseau s'agrandit et se renforce. Ton cerveau développe de nouvelles connexions/routes neuronales sans cesse, quel que soit ton âge. Il en abandonne aussi avec le temps et le manque de sollicitations. C'est pour ça qu'on dit qu'il est plastique.

 

Le réseau c'est un peu comme un filet de pêche où chaque intersection est un neurone, mais un filet où chaque neurone a un lien avec un autre filet de pêche... Un filet multidimensionnel si tu veux.

 

Donc, plus tu penses à un truc fréquemment et avec émotion(s), plus le filet se renforce/s'étend. Ton CERVEAU fait attention aux pensées/émotions que tu as: plus tu les as, plus il fait en sorte que tu les aies RAPIDEMENT. Le pêcheur est attentionné avec son filet, il le bichonne, répare les trous éventuels et tient près de lui son nécessaire de couture.

 

Moins tu penses à quelque chose, plus le réseau se réduit, voire s'efface au fil du temps s'il n'est plus emprunté par tes pensées/émotions. Ton cerveau est moins sollicité par les réseaux leur correspondant: le filet s'effiloche/s'abime, il a de plus en plus de trous, le pêcheur ne l'entretient plus.

 

Ton CERVEAU crée sans cesse de nouvelles CONNECTIONS neuronales en fonction de ce qui se passe dans ta vie. Si tu commences un nouveau travail, les premières semaines tu vas apprendre des tas de nouvelles choses. Ton cerveau va s'activer à donf car au début tout sera NOUVEAU, il mettra les bouchées double pour tout comprendre/mémoriser.

 

Cela créera des liens/chemins neuronaux qui créent ainsi ta NEUROPLASTICITÉ, pâte cérébrale à modeler en fonction des apprentissages/évènements de ta vie. Au bout de quelques semaines dans ce nouveau travail, des choses qui te paraissaient complètement étrangères le premier jour te sont devenues FAMILIÈRES, tu commences à ne plus réfléchir à tout car le processus d'apprentissage s'est effectué dans ton cerveau qui a enregistré des dizaines d'informations nécessaires à cet état de familiarité que tu expérimentes. Le réseau neuronal s'est CONSTRUIT, le pécheur a acquis un nouveau filet, il est super content, il est très solide et pas de trous à l'horizon, il va se faire de super pêches avec. Tu n'as plus A PENSER à comment faire telle chose pour la faire. Tu la fais, basta. Au bout de quelques mois, tu as tout capté très bien, un vrai pro. Ta formation est terminée, ton nouveau patron s'en frotte les mains: tu deviens enfin 100% €€€ (opérationnel).

 

Pareil pour enfiler ta chaussette droite le matin, ou te coiffer, ou te pschitter de parfum (tu veux sniffer bon, t'as repéré quelqu'un au boulot qui te plait bien), tu n'y songes plus car les processus d'apprentissage relatifs à ces simples actions quotidiennes se sont faits il y a des années: ils sont bels et bien mémorisés et s'effectuent AUTOMATIQUEMENT, à l'abri de ta conscience. Neuroplastiquement parlant, les routes sont tracées.

 

Sur quoi tu concentres tes pensées?

Du point de vue neuroplastique, ton cerveau se met en marche dès que des chemins neuronaux connus sont empruntés par tes pensées: ils "s'allument", genre guirlande électrique. Plus les chemins sont empruntés souvent, plus ils deviennent des routes, puis des autoroutes. Plus des émotions fortes sont liées à tes pensées, plus la guirlande électrique est lumineuse.

 

Ce SUR QUOI tu te focalises ponctuellement ou en permanence, là où se concentrent/VONT tes pensées (oui, elles sont mobiles!), ton cerveau fait en sorte de te l'apporter car il se dit "waouh, il pense souvent à ça, ce qui doit être important pour lui sinon il n'y penserait pas! je vais donc lui apporter ça". Bon toutou fidèle qui ramène la baballe, ton cerveau.

 

Fidèle, vraiment, toujours à ton service. Il ne fait aucun jugement sur la teneur de tes pensées, + ou - il s'en cogne: une pensée est une pensée, une émotion est une émotion, c'est de l'énergie qui parcourt ton cerveau de neurone en neurone, de chemin neuronal (pour les pensées/émotions que tu as de temps en temps) en autoroute neuronale (pour les pensées/émotions que tu as souvent). RÉCURRENCE cérébrale... Son job c'est de faire en sorte que ce à quoi tu penses/ressens soit accessible facilement (car sinon tu n'Y PENSERAI pas, pardi!).

 

Ce qui CRÉE ta réalité, un peu comme la LOI de l'attraction mais au niveau INCONSCIENT car tu n'as pas la plupart du temps conscience de ce à quoi tu penses - ni de tes ressentis émotionnels (cf onglet 'l'inconscient'). Pas de jugement positif ou négatif de tes pensées/ressentis/émotions, je répète, pour ton cerveau ce n'est pas le sujet: il est opérationnel plastiquement quelle que soit la teneur/VALENCE émotionnelle de ton vécu.

 

C'est bien là le truc: si tu étais plus présent, tu serais plus conscient à tes pensées/émotions. Tes émotions servent à renforcer l'impact de tes pensées car quand tu penses et que tu ressens une émotion forte en même temps, ton cerveau se dit "wwoooo, là, sérieux, c'est hyper super important pour lui sinon ça lui ferait pas cet effet (émotionnel)-là!". Il est content quand il fait bien son boulot ton cerveau, il est vraiment à ton service, n'en doute pas une seconde!

 

AUCUNE de tes pensées ne passent inaperçue, chaque MOT compte et rien n'est laissé aux oubliettes car il sait que tu ne penses pas ce que tu penses PAR HASARD... Tout revêt de l'importance pour toi, inconsciemment. Malheureusement, des années d’endoctrinement éducatif-social-culturel ne t'ont pas appris ça, ce qui fait que tu ne sais pas comment fonctionne ton ciboulot, ni ton mental, ni ton émotionnel. Encore moins ton corps, pppfffff... A quoi sert l'école, je te le demande?!?

 

Donc, ce que tu PENSES/RESSENS détermine ta NEUROPLASTICITÉ, c'est-à-dire comment fonctionne ton cerveau et SURTOUT comme cela IMPACTE ta vie quotidienne, dans tes comportements/habitudes.

 

 

 

 

 

A lire, dans la continuité:

 

 

Croyances sur la maladie & neuroplasticité

 

Émotions & épuisement chronique: redevenir sauvage!

 

SNA 1/3: le gestonnaire des stresssss

 

Comment fonctionne ton SNA?

 

Lien corps-esprit, mind-body medecine

 

Bouge ton corps 2/2: web énergétique neuro-psycho-vibratoire