Giga stresssssé, tu es

Tu es malade des conséquences des stresseurs ressentis/accumulés

Qu'importe le tampon médical officiel, 'EM/SFC', 'fibromyalgie', 'lyme' ou autre... Au vu de tout ce que j'ai expérimenté, découvert et réalisé depuis plus de 5 ans, je me suis rendue compte de quelque chose de très simple: la maladie chronique invalidante n'existerait pas si les stress ressentis par ta physiologie et ton esprit n'existaient pas. N'importe quelle maladie chronique, même les VIP super connues qui reçoivent des millions de $€$ pour la recherche médicale dans le monde... Qui ne parvient toujours pas à les guérir, il y en a de + en +, la preuve.

 

 

On devrait dire "maladie/syndrome des stresseurs" ou "maladie/syndrome du système nerveux exténué de chez exténué", l'expression symptomatique (épuisement et douleurs diverses) n'ayant d'égale que la créativité du corps pour attirer l'attention de la conscience sur un trop-plein de stress de toutes sortes pendant longtemps.

 

 

Je préfère dire les stress que le stress, trop générique. Ou les stresseurs, ou stresssss, vu la multiplicité et l’intensité des stress. Selon l'inspiration du moment.

 

Le stress est en réalité la RÉPONSE physiologique NATURELLE de ton corps à tout ce qu'il ressent/perçoit comme sensations/informations.

 

Il retranscrit de façon biochimique sur ton organisme, via des réactions métaboliques très précises et systémiques. Le tout induit par ton système nerveux/endocrinien qui fait partie de ton système NERVEUX autonome (SNA), le système ADAPTATIF de ton corps car c'est lui qui réagit puis s'adapte à ce que tu vis/ressens en permanence à chaque instant, à ce que ton corps vit/ressent en permanence, en relation avec l'extérieur (effort/évènement? sollicitation relationnelle/sensorielle etc.). Il produit neurotransmetteurs et hormones qui influent aussi sur tes comportements.

 

Le tampon 'EM/SFC' n'est que l'EXPRESSION symptomatique de nombreux stresseurs. Puisqu'il faut bien mettre une étiquette. Pareil pour la fibromyalgie, lyme, le syndrome de fatigue post-viral, l'hypersensibilité chimique multiple, la fatigue chronique, le syndrome du colon irritable etc.

 

Tu es malade des effets en cascade des RÉPONSES aux STRESS que ton corps et ton esprit ont ressentis pendant des années. Tu vis la conséquence des stresseurs internes (vie intérieure, ressentis mentaux/émotionnels) et externes (vie courante, évènements/environnement) qui ont eu lieu pendant une longue durée à de multiples niveaux dans ta vie:

 

- physique: physiologique/métabolique, mécanique, environnemental (chimique, électromagnétique, sensoriel),

- psycho-émotionnel: émotions douloureuses, blessures, répression, dissociation, déréalisation, hypersensibilité, manques d'acceptation, de reconnaissance, de réconfort, de confiance, d'estime de soi,

- mental: hyperactivité, exigences personnelles, ruminations, jugements, auto-critiques, attentes,

- spirituel: perte de sens, déconnexion, manques d'amour, de liens, de joies, de plaisirs, d'affection, de sensualité, de créativité, de liberté d'être soi...

 

 

Quand tu dis "je suis stressé", c'est le stress dont tu as conscience uniquement en surface, au niveau mental ou psychologique le plus souvent.

 

Tu ne ressens pas forcément le stresseur alimentaire/physiologique de la pizza industrielle que tu viens de manger, ni le stresseur émotionnel dû à ton père qui t'appelle pour te reprocher quelque chose, ni le stresseur sensoriel du marteau-piqueur dans la rue où tu habites...

 

Ni le stresseur physiologique d'avoir dormi seulement 5h cette nuit parce que ton petit a été malade, ni le stresseur mental/psychologique d'avoir à bosser 2h de plus à cause de ton collègue absent sans un merci de ton patron, ni le stresseur sentimental/émotionnel du énième sms de ta petit-amie qui te laisse encore en plan ce soir etc.

 

95% de notre vie se fait sous le boisseau de notre INCONSCIENT. Il en a en réserve des possibilités infinies de stresssss... Parce qu'un être HUMAIN, c'est un être SENSIBLE. C'est pas un FAIRE-humain ni un AVOIR-humain. Un être humain, c'est gigantesque et minuscule à la fois, c'est puissant et vulnérable. C'est tout à la fois mais pas en même temps, ça se définit en quelques mots et ça ne se définit pas, ça sort des cases et de nos compréhensions psycho-philo-socioLOGICO.

 

Et ton inconscient se régale de tout ça. Super disque dur interne depuis jour O de ton existence, il ne loupe rien:  le plus petit vacillement de ton cœur, le plus petit énervement, la plus petite peur, la plus infime douleur, la plus grande joie, le plus immense soupir, le plus terrifiant cauchemar, il stocke tout, engramme la moindre information physiologique, organique, sensorielle, émotionnelle, énergétique, vibratoire dans chacune de tes cellules. Ça influence même ton génome, c'est dire.

 

 

L'épigénétique, plus forte que la génétique!

 

ÉPIGÉNÉTIQUE: 80% de ta santé dépend de ce que tu vis en relation avec ton environnement, cela fait peu pour ce qui concerne la génétique... Les maladies de civilisation ont plus à voir avec l'hygiène de vie qu'avec les gènes de papa-maman et de tous tes ancêtres. Toi, être vivant, humain, à chaque pulsation de ton cœur, ton organisme enregistre quelque chose quelque part même si tu ne sais pas où ni ne le ressens. Ton système nerveux en entier, ton être dans sa globalité, corps et esprit, physique et psychique, capte TOUT de ta VIE intérieure et de ton environnement. Tu comprends que des stresssss, il en existe autant que de cheveux sur ta tête + les poils sur tout ton corps. Sauf que la plupart passent inaperçus pendant des décennies, de plus petits aux plus importants. Ce sont les fichiers cachés, les cookies traceurs d'activités. Ils sont là, quoi qu'il arrive, et déterminent l'expression de tes GÈNES à tous les âges de ta vie, ton génome évoluant en fonction de ton VÉCU, de ce que tu manges, de ton sommeil, de si tu es stressé/détendu/heureux/malheureux/ etc.

 

 

Concrètement, les stresseurs de la vie quotidienne sont:

 

- l'hygiène de vie: pas assez de repos/relaxation/sommeil, alimentation trop abondante et/ou peu qualitative, horaires de travail décalés ou trop importants, embouteillages,  prises de médicaments, activité physique insuffisante ou inadaptée, sédentarité, trop de temps passé sur écrans, pas assez de lien social, hyper investissement des réseaux sociaux au détriment du réel...,

- l'environnement: pollution atmosphérique, pollution sonore, ondes électromagnétiques, pollution des eaux et des sols...,

- les soucis divers: des enfants en bas âge, un parent vieillissant ou qui tombe malade, divorce, solitude, chômage, pressions au travail, difficultés financières, relations difficiles, peur de l'avenir (pour soi, ses proches ou la planète), sentiment d'impuissance, de manque de sens et de contrôle, pas assez de temps pour soi ou les loisirs, pas assez de plaisirs ou d'épanouissement...

 

Même les grandes joies/belles ÉMOTIONS provoquent des réponses aux stresssss: mariage, naissance, retraite, déménagement, projet de voyage, passer Noël avec toute la tribu... Les sources de stresseurs (positifs/négatifs, internes/externes) ne manquent pas.

 

 

 

 

 

 

 

BLOG - à lire dans la continuité:

 

Comment fonctionne ton SNA?

 

Carences nutritionnelles, inflammation & épuisement SNA

 

Le SNA 2/3: sortir de la peur pour guérir

 

Le SNA 3/3: le système nerveux peut guérir

 

Alimentation 1/2: des épinards dans ton fer

 

Émotions & épuisement chronique: redevenir sauvage!